La COVID-19 nous affecte tous. Découvrez ce que le Réseau fait pour vous aider en ces temps difficiles.

En savoir plus

Le RMEFNO est inquiet face au plan de réalignement des services de santé dans les districts de Cochrane et du Témiskaming

le 18 juin 2012

Le Réseau du mieux-être francophone du Nord de l’Ontario (RMEFNO) accueille avec inquiétude le plan de réalignement des services de santé dans les districts de Cochrane et du Témiskaming, entériné dernièrement par le conseil d’administration du Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) du Nord-Est. Ce plan propose notamment la création d’un seul conseil d’administration pour les 16 fournisseurs de services de santé dans le Témiskaming et cinq nouvelles régies, incluant des conseils d’administration, pour les 45 agences de services de santé dans Cochrane. Toutes ces agences et fournisseurs sont financés par le RLISS du Nord-Est. Le RMEFNO craint que cette décision mette en péril la gouvernance et les services de santé en français dans ces régions, favorise l’assimilation des francophones et aille à l’encontre des jugements rendus par les tribunaux dans la cause Montfort.

Le RMEFNO tient à clarifier qu’il n’a jamais participé au processus de planification du réalignement, bien qu’il ait aidé le RLISS à animer des séances de consultations publiques. Le RMEFNO comprend les nombreux défis en santé auquel sont confrontées les régions de Cochrane, à majorité francophone, ainsi que le Témiskaming. Toutefois, le RMEFNO ne croit pas que la solution réside dans l’abolition de la gestion des services pour et par les francophones. Le RMEFNO se réserve le droit d’émettre des recommandations dans les prochains mois pour le meilleur intérêt des francophones de Cochrane et du Témiscaming.

– 30 –

Fabien Hébert, président ; (705) 338-3212 ; fhebert@srfhosp.ca
Gaëtane Pharand, coprésidente ; (705) 670-2517, poste 2228 ; gaetane.pharand@centrevictoria.ca